American requiem de Jean-Christophe Buchot

AmericanRequiemBouchot.jpgLe 29 mai 1917 naissait John F. Kennedy. Ce 29 mai 2017 marque donc le centenaire de sa naissance. On ne peut passer ce jour sans rendre hommage à cet illustre président des Etats-Unis d’Amérique qui reste dans le souvenir de chacun comme un symbole, comme un mythe, symbole d’une jeunesse dynamique et bâtisseuse, héros rendu mythique par sa mort tragique à Dallas le 22 novembre 1963…

Pour fêter le centenaire de la naissance de ce grand président chacun pourra chercher l’image, le son, ou le souvenir personnel qui évoque J.-F. K, on songe bien évidemment à ce fameux « Happy Birthday Mister President » chanté par Marylin Monroe (un 19 mai, dix jours avant la date officielle)…

Fêter le centenaire du 29 mai 1917, à mes yeux, se passera sous la forme d’une invitation à la lecture. Je vous invite chaleureusement (et d’ailleurs il fait très chaud aujourd’hui pour un 29 mai) à lire un petit livre édité par une petite maision d’édition normande les éditions « La Renverse » de Caen. Ce livre intitulé « American requiem » est à lire absolument et mérite de figurer dans toutes les bibliothèques. Il a été écrit par Jean-Christophe Buchot, journaliste, « consultant en communication, fondateur du site LeSpectateur.fr, et chargé de cours à l’Université de Caen » ainsi que le décrit sa biographie officielle.

Ecrit sous la forme d’un « roman noir » ce texte est avant tout poétique parce-que « La poésie est une façon de rendre acceptable l’expérience quasi inexplicable que l’on est en train de vivre. » (Wallace Stevens). Le contenant, le livre proprement dit, est un splendide objet pour bibliophiles, magnifiquement illustré par Hélène Balcer (vous pouvez retrouver son site internet ici http://lecriducrayon.blogspot.fr) dans une très belle mise en page (mise en espace devrait-on dire) signée Yann Voracek).

Ce livre est une admirable méditation sur la vie, sur l’humain, l’humanisme sur ce qui fait la richesse irréductible de chaque personne, de chaque parole. Tout se déroule dans la tête de John F. Kennedy. Dans ces pages Jean-Christophe Buchot est parvenu à nous faire écouter avec talent le murmure de J.-F. K. : « La lecture est mon arme secrète lui ai-je murmuré à l’oreille. » (peut-on notamment lire dans la quatrième partie).

Pour fêter dignement le centenraire de J;-F. Kennedy gardons à l’esprit ce murmure à l’oreille pour continuer à voyager longtemps encore (cent ans peut-être) sur cette longue route qu’est la vie.

Dans les rumeurs du monde tel qu’il va aujourd’hui « American requiem » propose un silence de lecture indispensable et nécessaire pour ne pas oublier que l’héritage que nous avons reçu de J-F. K mérite d’être encore et encore toujours cultivé.

Pour l’acheter: American Requiem sur le site internet des Editions La Renverse. Cliquez « clic ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s