Ici reposait, meurtre au monumental (un polar de Robert Vincent)

Chronique littéraire bénévole, signée Pierre Thiry

Ici reposait… Meurtre au Monumental de Robert Vincent est publié aux édition des Falaises

Dans « Ici reposait, meurtre au Monumental »

Vous croiserez une ravageuse Eurasienne

Qui a du chien, puis Flaubert morcelé, létal.

Dans « Ici reposait, meurtre au Monumental »

Vous ferez du tourisme départemental

En Seine-Maritime aux courbes diluviennes.

Dans « Ici reposait, meurtre au Monumental »

Vous croiserez une mystérieuse Eurasienne…

… … …

… Aux charmes ravageurs, donc Faidherbe, Étrela 

Ont le coup de foudre et soudain ça se complique.

Hannibal, Rouen, Duclair, puis les entrelacs

D’un caveau pleins d’horreur et Victor Étrela 

S’enfonce tout au fond du Havre, enquêteur las…

Georges Faidherbe le réveille et tout s’explique.

Ce caveau plein d’horreurs sombres, ces têtes-là…

Énigme et ripoux… fou dingue… et tout se complique…

… … …

Il y a de l’humour de l’horreur, du mystère,

Des méandres de suspens et d’aveuglement.

Georges Faidherbe inviterait maints commentaires…

Il y a de l’humour des amours du mystère,

La Seine-Maritime en devient planétaire.

Ce roman fuse et tourbillonne carrément.

À la foire, à Rouen… Flaubert… au cimetière…

C’est du Robert Vincent, un bougre bon roman… 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s