19 Juillet 1921 La Quenouille du bonheur prix Montyon de l’Académie Française

Que se passait-il y a cent ans? Le 19 Juillet 1921, Le Journal titrait en «une» sur Nos laboratoires sans argent», évoquait la chute d’un camion sur le chemin de fer de ceinture boulevard Perreire, annonçait que le Président Millerand s’apprêtait à passer ses quartiers d’été au Château de Rambouillet, il se faisait aussi l’écho (en page 2) d’une «traversée de Paris à la nage», évoquant sur la même page le Prix Montyon 1921 de l’Académie Française,

Le Journal du 19 Juillet 1921 (page 2).

Cette manifestation venait de se dérouler le 17 juillet 1921, elle était organisée par Le Journal pour concurrencer celle organisée par Le Petit Parisien qui avait lieu le dernier dimanche d’août. Cet événement publicitaire était l’occasion pour les spectateurs d’applaudir quelques une des élues du concours de beauté organisé par Le Journal et Comoedia

L’article ne dit pas qui avait remporté la traversée de Paris à la nage ce 17 Juillet 2021… Mais sur la même page on apprend que

Lily Lévy, plus connue sous son nom de plume: Lily Jean Javal (1882-1958) était l’épouse du député Jean Javal, polytechnicien, mort pour la France le 15 août 1915, après avoir été auteur en 1914 d’une proposition de loi pour l’établissement d’une contribution personnelle sur les capitaux et sur l’enrichissement et d’un impôt annuel sur le capital. La Quenouille du bonheur (1920) est le premier livre signé par Lily Jean Daval, il s’agissait d’un livre à mettre entre toutes les mains, selon la presse de l’époque, une oeuvre pour la jeunesse retiendra la postérité.

Le Bulletin des Amis de Montluçon s’en était fait l’écho, en 1920, dans ses notes bibliographiques.

Après son prix Montyon, Lily Jean Javal a publié plusieurs autres romans: Le Brasier (1922), La Lumière du foyer (1923), Noémi (1925), L’inquiète (1927), elle a également écrit de nombreux ouvrages pour la jeunesse: Le rouleau de cuisine enchanté (1923), La Merveilleuse histoire de la Princesse Framboisine (1923), L’oiseau blanc (1923), Histoire de Mademoiselle Mouche, danseuse à l’Opéra des poupées (1927), Niches de poules (1927), Saute-Crêpe et Brûle-Museau (1927), Ma cousine Trois-Pommes (1935), Paniers percés (1939).

Lily Jean Javal a également écrit de la poésie, L’univers Israélite du 31 mars 1934 mentionne un recueil intitulé «Nuages» (publié en 1934).

Mais ce que les lecteurs du 19 Juillet, il y a cent ans ont retenu, c’est certainement l’interview en «une» du mathématicien Émile Picard de l’Académie des sciences: «Nos laboratoires sans argent» (les problèmes qui y sont abordés, évoquent par certains aspects les revendications des chercheurs dans la France de 2021…

Penser, parler, lire, écrire (L’homme libre du 12 Mai 1921)

Le 12 Mai 1921, le secrétaire de Georges Clemenceau, Jean Martet publiait une tribune dans L’homme libre appel à une réforme de l’enseignement de la langue française. Il s’inquiétait du fait que les enfants apprennent trop à écrire et pas assez à parler.

Pour lire la suite sur Gallica BnF (colonne de gauche page 2) cliquez sur l’image ci-dessous